6 Conseils Pour Créer Sa Boîte 

Créer sa petite affaire, monter sa boite, se lancer dans l’entrepreneuriat, devenir indépendant, c’est le projet de beaucoup de personnes. Vous même qui lisez cet article vous avez… ou avez sans doute eu  envie de passer à l’acte.

Mais voila,  passer du projet à la réalité n’est pas toujours chose facile et cela en rebute plus d’un. Eh oui,  avoir des idées c’est bien mais pour les concrétiser c’est une autre affaire.

C’est vrai, devenir son propre patron ça peut être effrayant au premier abord, pourtant c’est aussi tellement valorisant et excitant quand on a réussi à tout gérer, surmonter tous les obstacles et que les premières commandes commencent à arriver.

Alors, pour ceux qui n’osent pas sauter le pas voici 6 conseils pour vous guider dans votre projet d’entrepreneuriat.

1 – Choisissez votre Niche

On a tous une ou des passions, des aptitudes ou des domaines privilégiés que l’on connait et dans lesquels ont est plus à l’aise que d’autres.

Si c’est votre cas, opter et développer votre affaire dans  le secteur d’activité que vous connaissez le mieux.

Il n’y a rien de mieux car vous travailler ainsi dans l’univers de votre passion, et travailler avec plaisir c’est quand même mieux.

Vous connaissez en plus parfaitement l’activité ou le produit, vous devenez donc un expert au yeux de votre clientèle… et ça c’est un énorme avantage quand on débute.

Pour ceux qui n’ont pas d’idées, vous en trouverez plusieurs sur ce blog, dont certaines spécialisées dans le loisir, secteur d’activité qui, à mon avis et par expérience, est le moins touché par la crise et qui a un potentiel de développement important.

2 – Créer votre étude prévisionnelle

Indispensable avant commencer quoi que ce soit. L’étude prévisionnelle ou business plan présente le projet et la rentabilité de votre entreprise. Tous les postes financiers y sont notifiés et ils démontre ainsi si votre affaire est réalisable ou non.

Pour réaliser cette étude vous pouvez faire appelle aux conseillers de votre Chambre de Commerce et Industrie ou encore auprès d’un centre de gestion.

Vous pouvez aussi utiliser ce document réalisé par mes soins. Dans ma carrière professionnelle ou j’ai créé plusieurs affaires, je me suis toujours servi de ce document pour présenter mes différents projets auprès des partenaires financiers.

Facile d’utilisation. Vous avez seulement à mettre vos chiffres à la place de ceux existants… et de prendre rendez-vous avec votre banquier.

3 – Limiter les frais de démarrage

Etre vigilant sur les dépenses, c’est le B.A. BA de toutes bonnes entreprises qui se respectent. C’est justement là que l’étude prévisionnelle vous sera d’un grand secours. Planifier les dépenses au début et essayez de vous y tenir même si parfoit c’est difficile.

Avant d’embaucher votre premier salarié, si vous pouvez faire seul au début, faites le. Laissez le temps à votre entreprise de décoller,  ensuite vous pourrez aviser.

4 – Ne négligez pas la communication

C’est l’essence même de votre entreprise. C’est de  la publicité que dépendra l’énergie de votre entreprise et par conséquent sa réussite.

Bien évidemment il n’y a pas que ça qui entre en ligne de compte,   mais c’est un élément important à prendre au sérieux au démarrage.

Aujourd’hui, avec la puissance des réseaux sociaux sur internet il est plus facile de se faire connaitre qu’il y a 40 ans.

Cela dit, internet c’est bien et avoir un site c’est obligatoire, mais ça ne suffit pas.

Il faut aussi compter sur les médias qui existent depuis toujours, à savoir : les journaux pour les encarts publicitaires.

La radio locale pour les spots radio… et les flyers pour la distribution dans les commerces.

Tout ça doit être fait régulièrement à la cadence d’au moins tous les 2 mois ( chaque mois c’est encore mieux) sur une durée d’environ 3 ans afin que le bouche a oreille commence a fonctionner parfaitement

En parlant du bouche à oreille,  je sais par expérience qu’il faut pas moins de 5 ans pour qu’il soit efficace.

C’est à dire que si vous demander à n’importe quelle personne que vous croiser dans la rue ou se trouve  votre commerce, il doit vous répondre sans hésiter : il se trouve à telle adresse.

5 – Suivre au plus près la gestion de votre affaire

La encore votre étude prévisionnelle vous sera d’une grande aide car elle vous donne les détails de tous les postes financiers de votre affaire. Un centre de gestion est aussi indispensable pour être bien soutenu et conseillé.

Dans ces postes financiers il y a un poste que vous devez vous souvenir,  c’est celui des charges fixes. je vous dis ça car beaucoup de personnes ne sont pas assez vigilantes aux charges fixes.

On appelle charges fixes des charges que vous devez payer même si votre entreprise ne dégage aucun revenu. Ces dépenses sont en générales : l’eau, l’électricité, diverses taxes, les assurances, les remboursements bancaires, les charges sociales, le salaire…

Rappelez-vous de ces charges que vous avez a payer chaque mois, et quand vos premières entrées d’argent arrivent sur votre compte, regardez si vous pouvez faire face à ces charges avant de claquer votre argent pour des choses futiles.

6 – La patience est de mise

Patience indispensable associée à une persévérance assidue au travail, c’est l’état d’esprit qu’il faut  quand on veut devenir indépendant.

La vie d’entrepreneuriat est une vie parsemé d’obstacles, parfois même de désillusions.

Mais face à cela c’est aussi de grandes joies et de très belles satisfactions quand on voit notre propre réalisation, notre propre travail prendre forme et devenir quelque chose qui vous fait vivre… vous et votre famille.

Je vous souhaite une très grande réussite dans votre projet.

Si cet article vous a plu,  merci de bien vouloir le partager, le commenter… ou encore le liker…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.